9 mars 2012

Proud.

Je vous publie un texte que j'ai écris le 22 Janvier 2012. J'en suis assez fière, des personnes m'ont dis qu'elles ont eu les larmes aux yeux, alors j'ai voulu vous le partager. (pas de plagiat!)
Il est fictif, ça ne m'est pas arrivé.
Inspiration quand tu nous tiens.


~ Mon âme est avec toi, seul mon corps est encore là. ~
Ce que je vois c'est toutes ces photos de nos moments passés ensemble. Celles où on a des têtes de zombie, tu te souviens comme j'aimais t'appeler mon zombie chéri. Y a aussi celle où on est en train de rire, j'y vois ton sourire extra white. je vois mon visage, la sensation de bonheur que tu me procurais. Il y a aussi ces photos où on s'embrasse, j'ai encore le goût de tes baisers quand je passe ma langue sur mes lèvres. Celles où je te mord la lèvre, je me rappelle comment tu aimais ça. Celles où on se déguisait. Toutes ces photos devant mes yeux. C'est fou ce que tu me manques. Tous les jours j'écoute cette chanson, notre chanson (http://www.youtube.com/watch?v=eefjaB9XykA). Qu'est ce qu'on a pu l'écouter celle-là.
On s'allongeait dans ce parc, en-dessous de ce saule pleureur et on regardait le vent faire virevolter les feuilles. Je posais ma tête sur ton torse et tu me carressais les cheveux. Je sens encore la douceur de ta peau lorsque tu passais ta main dans mon dos.
Ces si belles nuits qu'on a pu passer ensemble. Ton souffle chaud sur ma peau. Cette manière que t'avais de me donner des frissons en me baisant le cou. Quand nos corps ne formaient qu'un. Un nous.
Mais jamais plus tu ne pourras me faire l'amour si sensuellement comme à chaque fois.
Non, on nous l'a volé. On nous a volé notre amour. On t'a enlevé de ma vie en une fraction de seconde.
Depuis ce fameux jour où cet irresponsable de conducteur ivre nous a renversés en voiture. Depuis ce moment où j'ai vu ton corps rouge de sang étendu sur le sol, éjecté par le choc de sa voiture. Je t'ai vu partir dans mes bras. Ton sang sur mes mains. Mes larmes coulaient comme jamais. Je criais, criais à l'aide. Mais personne ne vint. Je te hurlais de ne pas partir.
La souffrance la plus atroce de ma vie. Tu essayais de combattre la mort, mais elle prit le dessus. Tu as juste eu le temps de me dire je t'aime une dernière fois avant de partir.
Pourquoi ai-je survécu ? Aujourd'hui, je vais sur ta tombe chaque jour. Cela fait un an. Un an que je n'attend qu'une chose. Te rejoindre.
 
 

Votre avis, émotions ressenties? 
 
◢ ◥ ◣ ◤ TWITTER ◥ ◣ ◤◥ ◣ ◤ TUMBLR ◥ ◣ ◤◥ ◣ ◤ YOUTUBE ◥ ◣ ◤◥ ◣ ◤ ASK ◥ ◣ ◤◥ ◣

4 commentaires:

  1. Ce n'est pas le type de ,texte que j'écris et qui me touche mais tu écris bien !

    -Bises de Mick Novitch-

    RépondreSupprimer
  2. il est WAOUW ton texte Mathilde!!
    J'aime, même si il est triste.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots, xx.